Edito

Un édito de Francis Van de Woestyne.

Trouver un thème original pour une interview de rentrée n’est pas chose aisée. La privatisation des entreprises publiques est au centre des déclarations des ministres de l’Emploi et des Finances. Des pistes peuvent bien sûr être étudiées, mais ne faut-il pas privilégier une réflexion plus globale ? Sur la relance de l’économie belge et la juste répartition des fruits de cette croissance, par exemple. Dressons le constat. La reprise de l’économie se confirme (presque) partout en Europe. Les chiffres de croissance sont impressionnants. Au premier trimestre 2017, l’économie néerlandaise, par exemple, a progressé de 1,5 % par rapport à la même période en 2016. Sur une base annuelle, cela représente une croissance de 6 %, une performance quasiment digne de la Chine. Tous les pays européens sont à la fête, y compris ceux qui étaient à la traîne, comme l’Italie. Tous ? Non.