Edito La règle du participe passé n’est en rien archaïque. Et le débat sur son éventuelle modification est lancé sous un faux prétexte : l’orthographe, soutiennent les tenants du changement, serait un vilain "marqueur social" qui freinerait les jeunes défavorisés dans leur épanouissement personnel et professionnel. Il faudrait donc simplifier l’orthographe pour cause d’inégalité sociale.

Un édito de Francis Van de Woestyne.


(...)