Edito

Un édito de Jean-Claude Matgen.

Maintenant que Los Angeles a déclaré officiellement sa candidature à l’organisation des Jeux olympiques de 2028, Paris a le champ libre pour mettre sur pied ceux de 2024. Le Comité international olympique (CIO) doit valider cette double attribution le 13 septembre, lors de sa 131e session, à Lima, mais rien ne semble pouvoir remettre en cause ce montage amiable.

Comment faut-il accueillir la nouvelle ? Pour les Belges, savoir que la plus grande manifestation sportive au monde se tiendra, d’ici sept ans à peine, aux portes de notre pays est évidemment source d’excitation. Le fait que la France et la ville de Paris se soient mobilisées de façon spectaculaire pour obtenir ces Jeux, après plusieurs échecs cuisants, fait croire que nos voisins feront tout pour que l’événement constitue une grande fête quinze jours durant. Voilà pour le côté pile de la médaille, si l’on ose dire.