Edito

Un édito de Philippe Paquet.

On comprend qu’Emmanuel Macron n’ait pas l’heur de plaire à tous. Que sa personnalité et son programme s’apparentent encore largement à une énigme. Qu’on puisse le trouver, à 39 ans et sans guère d’expérience politique, peu préparé à diriger un grand pays. Que ses revirements et ses contradictions ne rassurent pas spécialement, pas plus - par les temps qui courent - que son passage par le monde de la finance.