Edito

Un édito de Francis Van de Woestyne.

La victoire du FN aux élections régionales françaises, certes annoncée et redoutée, n’en demeure pas moins percutante en France mais aussi en Belgique : plusieurs Régions susceptibles de tomber dans les mains frontistes sont voisines de notre pays. Dès lors, la question se pose : une telle marée est-elle possible chez nous ? La réponse est oui, évidemment. Mais il faut nuancer.

Il y a au Nord de la Belgique un parti raciste, xénophobe. Le Vlaams Belang, avec lequel Marine Le Pen a récemment resserré les liens, atteignait, début des années 2000, des résultats comparables à ceux du FN aujourd’hui. Ce parti a été siphonné par la N-VA. C’est un des "mérites" de Bart De Wever : il a considérablement affaibli l’extrême droite flamande. Mais la N-VA, certes plus fréquentable, est toujours ambiguë dans certaines de ses positions. En attirant ses cadres, la N-VA a aussi absorbé certaines de ses idées. Et Bart De Wever, dans son habileté démoniaque, se promène toujours à la frontière de la populo-xénophobie. Commentant la victoire du FN, il a établi à nouveau un lien diffus entre flux des migrants et menace terroriste.

Un dossier à découvrir dans notre "Sélection Lalibre.be" (à partir de 4,83 euros).