Edito L’Agence fédérale de contrôle nucléaire (AFCN) qui charge durement Engie Electrabel, l’accusant d’entretenir insuffisamment ses centrales. Engie Electrabel qui réplique et dit "ne pas comprendre" les reproches adressés par le gendarme du secteur, estimant avoir procédé en temps et heure à toutes les inspections qui s’imposent… Dernier épisode en date d’un feuilleton nucléaire maudit depuis trop longtemps.