Edito

Un édito de Dorian de Meeûs.

Mobilité, transports en commun, logement, sécurité, chômage des jeunes… L’évocation de ces notions suffit à pointer du doigt les grandes faiblesses de notre capitale. Rien de neuf dans le constat. Et c’est bien cela le problème, à Bruxelles, où tout le monde observe - depuis près de 30 ans - ces lacunes, la complexité institutionnelle et une regrettable absence de vision politique.

(...)