Edito

Un édito de Hubert Leclercq.

Près de trois mois après un référendum qui a offert des images de quasi-guerre civile dans les rues de Barcelone, après l’arrestation, la condamnation et l’exil de certains dirigeants politiques élus démocratiquement, la Catalogne retourne aux urnes. Que faut-il attendre a priori de ce rendez-vous essentiel dans toute démocratie ? Rien !

(...)