Edito

Un édito de Francis Van de Woestyne.

Aux uns - au Premier ministre - on reproche de se taire. Aux autres - les membres de la N-VA - on reproche de trop parler. Que faire ? Commençons par le Premier ministre. Depuis l’arrivée en Belgique du très encombrant Carles Puigdemont, président destitué du gouvernement catalan, Charles Michel se tait.

(...)