Edito

Un édito de Dominique Simonet.

Alors, comme ça, tout va bien dans le meilleur des mondes politico-militaires. Lors de la réunion extraordinaire de la commission Défense de la Chambre, qui s’est éternisée vendredi après-midi, le ministre Steven Vandeput a déclaré qu’"aucune manipulation" n’est à reprocher à l’état-major et qu’aucune "faute professionnelle manifeste" n’est à retenir envers quiconque à propos d’une éventuelle rétention d’information.