Edito

Le spectre de coupures d’électricité plane donc de nouveau dès cet automne sur notre pays. Ce n’est pas la première fois mais le risque n’a probablement jamais été aussi présent qu’aujourd’hui, plus particulièrement entre fin octobre et fin novembre où une centrale sur sept sera encore opérationnelle. Une… sur sept. L’état pitoyable de notre parc nucléaire amène ainsi trois réflexions.

Un édito de Vincent Slits.



(...)