Edito

Un édito de Raphaël Meulders.

Y a-t-il encore un pilote dans l’avion chez Ryanair ? La compagnie low cost irlandaise a beau le nier dans toutes les langues, c’est bien un problème de gestion de son personnel qui est la cause première de l’annulation de 2 000 vols dans les prochaines semaines. Ryanair paie ainsi l’ardoise d’années de mépris pour ses hôtesses, stewards et pilotes. Loin de nous l’idée de remettre en cause le formidable succès de la compagnie irlandaise qui, en quelques années, a complètement révolutionné le secteur aérien européen. Ryanair est devenu la première compagnie d’Europe et a permis à des millions de passagers de découvrir des destinations à bas prix, de s’offrir du soleil pour quelques dizaines d’euros.