Edito

Bart De Wever doit calmer son aile la plus nationaliste. Elle qui s’irrite de voir la N-VA s’épanouir dans les habits fédéraux de la nation belge. Ces impatients voudraient que la N-VA prépare sans relâche leur rêve absolu: la création d’un Etat flamand indépendant membre de l’Union européenne. Autrement dit, la scission du pays.

Pour calmer ces purs et durs, Bart De Wever lance chaque jour une petite idée. Mercredi, il a annoncé qu’il avait confié à deux professeurs le soin de préparer de nouvelles discussions institutionnelles. Tirons-en trois réflexions.

La suite de cet édito est à découvrir dans notre "Sélection LaLibre.be" (à partir de 4,83 euros par mois).