Edito

Edito de Francis Van de Woestyne

Comment sortir "par le haut" du dossier du survol de Bruxelles ? Depuis près de vingt ans, ce problème occupe une place délicate dans la vie politique. Personne n’a encore réussi à le traiter en parvenant à combiner la volonté de maintenir les emplois et la nécessité de garantir aux citoyens de la capitale la quiétude à laquelle ils ont droit. Les deux considérations sont importantes. Des solutions existent mais elles sont, comme toujours, "communautaires" et donc difficilement gérables. Car les emplois sont créés à Zaventem, en Flandre, et les nuisances se font surtout sentir à Bruxelles. Les premières réglementations, imposant à l’aéroport et aux compagnies des normes de bruit plus restrictives, datent de 1999.