Edito

Le monde était prévenu. Donald Trump avait promis à ses électeurs de mener une véritable guerre commerciale. À 5 mois des élections de mi-mandat, il est bien décidé à aller jusqu’au bout. Quand le président américain dénonce les droits de douane de 270 % sur les produits laitiers américains importés au Canada, comment lui donner tort ? Surtout s’il omet de rappeler que cette taxation excessive permet au Canada de contrer la concurrence d’une agriculture lourdement subsidiée. Un édito de Dorian de Meeûs.