Edito

Un édito de Hubert Leclercq.

Mark Rutte, le Premier ministre néerlandais, devrait prolonger son bail à la tête du gouvernement batave. Le libéral est parvenu - avec le soutien massif de ses citoyens - à évincer la menace populiste et xénophobe de Geert Wilders.