Edito

Un édito de Francis Van de Woestyne.

L’enjeu, pour une université qui veut vivre dans son temps, dans son monde, est d’évoluer dans un environnement local et global. Pour s’inscrire dans une démarche d’excellence, tout en restant accessibles à tous, les universités doivent combiner leurs forces et atteindre une taille critique. Car, que l’on aime ou non le contexte dans lequel ces universités se développent, la concurrence y est vivace. Les classements deviennent des critères de choix pour les étudiants, pour les professeurs, pour les chercheurs. Pour répondre à ces attentes, pour maintenir un enseignement de haute qualité et un suivi individualisé, deux universités francophones ont choisi de se rapprocher : l’UCL, qui apporte son histoire, son prestige, son dynamisme et Saint-Louis qui a acquis, au fil des ans, une vraie spécificité dans l’enseignement multilingue et une approche intéressante de la philosophie du droit et des sciences humaines en général.

(...)