Edito

Un édito de Philippe Paquet.

En 2009, le comité Nobel norvégien avait honoré Barack Obama en plaçant ses espoirs dans un jeune président dont l’élection même semblait être déjà un facteur de paix. Cette année, le comité a décerné en quelque sorte un prix anti-Trump. En couronnant vendredi la Campagne internationale pour l’abolition des armes nucléaires (Ican), il a, certes, explicitement dénoncé la menace que représente la Corée du Nord.

(...)