Edito

Est-il possible de commenter la mort accidentelle d’un garçon de 12 ans, enlevé à l’affection des siens, samedi, à Pecq, après avoir, sous les yeux de 25 de ses amis scouts, été heurté par une voiture et projeté dans les eaux glacées de l’Escaut ?