Edito

Un édito de Philippe Paquet.

Donald Trump arrive à Bruxelles mardi soir pour un nouveau sommet de l’Otan. Depuis sa première visite chez nous, en mai 2017, le président américain n’a pas vraiment gagné en stature présidentielle. Jeudi, en campagne dans le Montana à quatre mois des périlleuses législatives de la mi-mandat, il s’est, de façon éhontée, moqué du sénateur John McCain, qui se bat contre un cancer du cerveau, de George Bush Père, qui a perdu il y a peu son épouse, et de la sénatrice Elizabeth Warren, qu’il appelle publiquement "Pocahontas" pour tourner en dérision l’ascendance indienne qu’elle revendique.