Edito

Un édito de Philippe Paquet.

Si elle est toujours aussi loin d’être “dénucléarisée”, la Corée du Nord est sortie du sommet de Singapour superbement légitimée. Le pays connu jusque-là pour tremper dans tous les trafics (armes, drogue, fausse monnaie, cornes de rhinocéros et on en passe), pour entretenir un goulag digne de l’ère stalinienne, et pour menacer la paix mondiale en multipliant essais nucléaires et tirs de missiles, a traité mardi d’égal à égal avec la première puissance mondiale.

(...)