Edito

Un édito de Philippe Paquet.

En matière de surenchère, il semble que le dirigeant nord-coréen Kim Jong-Un ait plus de ressources que ses détracteurs à l’étranger. Indifférent aux condamnations et aux sanctions, il développe inébranlablement son arsenal balistique et nucléaire, testant de nouveaux missiles aux performances toujours plus inquiétantes (le dernier en date a survolé Hokkaido mardi et parcouru 2 700 km avant de s’abîmer dans le Pacifique), tandis qu’Américains, Européens, Russes, Chinois, et Japonais ont épuisé les trésors du langage diplomatique auquel ils cantonnent leur riposte.