Edito La SNCB a essuyé les plâtres, vendredi et samedi, en proposant, pour la première fois, un service minimum à l’occasion d’une énième grève décrétée par la CGSP. Le chaos annoncé par certains Cassandre syndicaux n’a pas eu lieu. Et plusieurs conclusions s’imposent à la suite de cette première expérience.(...)