Edito

Un édito de Nicolas Ghislain.

Rien n’arrête Emmanuel Macron. Il y a quelques mois, ses rivaux politiques ironisaient sur le candidat "baudruche" qui risquait d’éclater lorsque viendrait le temps de la bagarre. Puis ils ont attaqué un candidat sans programme", créature artificielle montée en épingle par les médias.

Le président élu, de nouveaux ricanements se sont fait entendre, pariant sur la difficulté qu’il aurait à réunir une majorité parlementaire, imaginant que la France allait devoir faire l’expérience d’un gouvernement de coalition, voire même retomber dans une période de cohabitation.