Edito On ne peut nier que les idées défendues par les partis xénophobes irradient bien au-delà de leur zone d’influence. Faut-il pour autant en déduire que nos démocraties sombrent dans une xénophobie rampante ? Non. Un édito de Francis Van de Woestyne à lire en intégralité dans la Sélection LaLibre.be (seulement 4,83€ par mois).