Edito L’Arabie saoudite rejoindra l’an prochain la Commission de la condition de la femme, un organe intergouvernemental de l’Onu dédié à la promotion de l’égalité des sexes et de l’autonomisation des femmes. Or, pour mener un tel combat, le royaume wahhabite semble bien mal placé. Lui, qui applique une version rigoriste de l’islam dans laquelle les femmes sont soumises à de nombreuses restrictions et, de ce fait, largement discriminées.
...