Edito

Un édito de Philippe Paquet.

Qui est aux commandes à la Maison-Blanche ? La spectaculaire démission, mardi, du Conseiller à la sécurité nationale, Michael Flynn, rend cette question des médias américains on ne peut plus pertinente. Au pouvoir depuis moins d’un mois, Donald Trump s’est donné en spectacle, plus qu’il n’en a assuré la direction. La signature de ses fameux décrets a été mise en scène de façon burlesque. Ses coups de fil à quelques dirigeants de pays en principe amis ont pu faire penser aux pires moments de son émission de téléréalité "The Apprentice". Et la tenue d’une réunion de crise sur la Corée du Nord, le week-end dernier, dans le restaurant de son club de golf en Floride, au vu et au su de clients passablement éberlués, a montré à quel point le nouveau président des Etats-Unis peine à mesurer les exigences de sa fonction, à quelle vitesse il s’emploie à la discréditer.