Opinions
Un témoignage de Delphine, maman (*).

Si vous êtes comme moi, accompagner vos enfants en sortie scolaire ne représente pas toujours une partie de plaisir. Au niveau logistique déjà, il faut s’organiser pour aménager son emploi du temps et se libérer une après-midi de travail ou faire garder un petit frère pour la journée. Pas toujours facile, ni même possible d’ailleurs. Et puis avouons-le, il faut aussi avoir envie de passer ces quelques heures que nous avons libérées (luxe oh combien rare…) entourée d’enfants surexcités qui courent partout, crient à longueur de journée et se disputent pour savoir qui a doublé qui dans le rang, à surveiller, expliquer, arbitrer leurs disputes, refaire leurs lacets, compter les têtes en permanence… Bref, présenté comme cela, je crois qu’accompagner ses enfants en sortie scolaire n’est jamais une sinécure. Pourtant, j’essaie autant que possible d’accompagner une sortie pour chaque enfant, chaque année. C’est important pour eux, et malgré ce tableau un brin cynique, ça l’est pour moi aussi. Et je vais vous expliquer pourquoi.

 

Alors, pourquoi accompagner ses enfants en sortie scolaire?


Voici 10 bonnes raisons


1. Déjà, pour leur faire plaisir et voir la fierté qu’ils éprouvent à avoir leur maman (ou papa) avec eux. Même s’ils ne le montrent pas. Je répète, même s’ils ne le montrent pas, ne s’assoient pas à nos côtés dans le bus ou pique-niquent plus loin avec leurs copains. Au fond, ils sont heureux de voir que nous leur consacrons du temps et notre attention. Il suffit bien souvent que nos regards se croisent, tout simplement, pour le lire dans leurs yeux.

2. Egalement pour les observer dans leur univers, les regarder évoluer au milieu de leurs camarades. Et éventuellement les accompagner s’ils en ont besoin pour être plus à l’aise et oser aller plus facilement vers les autres. Un petit coup de pouce de notre part peut les aider à se sociabiliser si nécessaire, à franchir un pas qu’ils n’osent parfois pas le reste du temps par timidité.

3. Pour découvrir leurs histoires d’enfants. Car les enfants sont bavards, et dès qu’ils nous font confiance (soit au bout d’une dizaine de secondes si on leur propose de leur donner la main), ils peuvent nous raconter sans discontinuer toute leur vie, celle de leur famille et de leur "tata du village d’à côté" (oui, c’est du vécu pendant une looongue randonnée avec une adorable petite fille dont je connaît maintenant toute la famille par procuration !)

4. Pour connaître leurs amis, ceux dont ils nous parlent à longueur de journée et veulent absolument inviter à la maison le mercredi après-midi.

5. Pour mieux connaître leur maitresse aussi, échanger hors contexte purement scolaire, parler de tout et de rien.

6. Pour rencontrer d’autres parents également. Je me suis fait de nombreuses amies lors de ces sorties scolaires, soudées par le contexte d’une classe de maternelle qui n’en faisait qu’à sa tête !

7. Pour rapporter les photos indispensables à nos albums souvenirs.

8. Pour partager ainsi un bout de leur quotidien, mieux comprendre leurs journées et leur environnement, et s’inscrire avec eux dans un souvenir d’école.

9. En profiter pour apprendre les petits trucs de leur maitresse pour réussir à garder calmes et disciplinés 30 enfants surexcités. Vous savez, les petites comptines "Mains en l’air, sur la tête etc, moulinet et on se tait", ou le compte à rebours collectif avant le silence total. Toutes ces petites choses si merveilleuses qui marchent si bien… à l’école !

10. Pour découvrir des endroits que l’on ne connaissait pas et que l’on n’aurait pas pensé à visiter, et vivre des expériences qui sortent de l’ordinaire. Et oui, on peut en profiter aussi. Je me souviens d’une sortie à la ferme où nous avons trait des vaches, donné le biberon à des petits agneaux et fabriqué du beurre ! Même moi je m’étais éclaté !

Pour conclure, et malgré mes quelques grincements de dents ironiques, j’aime beaucoup ces sorties scolaires. Ou les activités à l’école ouvertes aux parents. C’est réellement un moyen de partager quelque chose avec son enfant sur son propre lieu de vie, d’aller vraiment vers lui, dans son quotidien, son environnement, son groupe d’amis. Avec quelques appréhensions au départ, j’ai toujours constaté que les petits monstres que je craignais de ne pas savoir gérer étaient évidemment tous d’adorables bambins, que j’ai vite pris en affection et avec qui je me suis réellement amusée. J’aime qu’ils me donnent spontanément la main, qu’ils me listent le contenu du déjeuner qu’ils ont apporté, qu’ils me racontent l’histoire de leur cousin qui est parti camper, qu’ils me disent quel est leur animal préféré et pourquoi ils n’aiment pas leur sac à dos. Qu’ils me demandent de les aider à mettre leur manteau, me fassent répéter des explications, me volent mes chips et partagent leur dessert avec moi. Même en les connaissant à peine. Pour ma part du moins, car eux me voient tous les jours à l’école et ont l’impression d’être très proches de moi. 

Forcément, je suis "la Maman de". Et justement, la maman que je suis se sent finalement heureuse lors de ces journées. A sa place. Près de mon tout petit déjà grand. Et en lui faisant plaisir, je me fais plaisir à moi aussi.


(*) : Ce témoignage a initialement été publié sur le blog "Nos vies de mamans"