Opinions Daniel Spreutels, célèbre avocat pénaliste bruxellois, réagit à la tempête médiatique qui entoure l'affaire Cantat.

Vous avez défendu il y a quelques années Patricia Lefranc, qui a été très gravement mutilée par son agresseur. Vous aviez plaidé pour une peine lourde, et incompressible, arguant que l'agresseur ne pourrait jamais se réinsérer. Bertrand Cantat a purgé 7 ans de prison. Il s'est réinséré mais ne peut exercer son activité. C'est justifié ?

(...)