Opinions Né de parents immigrés, l'écrivain se décrit comme "un petit Belge fier de son identité". Aujourd'hui, il se dit "épouvanté par l'instrumentalisation politique de l'immigration". "Je ne peux être que consterné. Elle n'est plus appréhendée sous un angle de civilisation mais uniquement de gestion économique. Le flux d'immigrés est managé comme dans une entreprise : on les fait entrer quand on en a besoin et on les fout à la porte quand on n'en a plus besoin. Même le réfugié politique, qui était un personnage sacré au XIXe siècle et au début du XXe, est aujourd'hui considéré comme un intrus ou un faussaire qui mentirait sur ses buts réels." Alain Berenboom "pense que Mme De Block pourrait, pour ses prochaines vacances, faire un tour d'Afghanistan, à vélo par exemple. Ce serait intéressant qu'elle voie ce qui s'y passe". L'avocat se livre aussi sur "l’hypocrisie scandaleuse" de certains ministres, l'antisémitisme et sa carrière d'avocat. Alain Berenboom est l'Invité du samedi de LaLibre.be.