Opinions

Tempérons les enthousiasmes trop vifs mais gardons-nous aussi d'une certaine dramatisation quant à la réelle dangerosité du génie génétique. Ce n'est pas la science qui est dangereuse, mais l'homme qui s'en sert.

Généticien, directeur de recherche à l'Inserm, directeur de l'Institut Cochin et membre du Comité consultatif national d'éthique en France. Auteur de «Raisonnable et humain?» (1)

© La Libre Belgique 2004