Opinions

Fin de saison, fond de tiroir. Ca sent l'heure des bilans. Pfft! Un bilan? Vous voulez vraiment que je vous reparle du PS de Charleroi? Non, on ne tire pas sur une ambulance! D'autant plus que Rudy Demotte est capable de me facturer un déplacement pour remplir ses caisses! Non, pas de bilan. Faut pas regarder en arrière. «Tournons la page», comme le déclare Rocco Siffredi dans sa biographie. Siffredi qui est à la philosophie ce que BHL est à la blanchisserie, une référence. Il a tiré un dernier trait sur ses amours frénétriques, il rentre chez lui, la queue entre légende, et il en parle une dernière fois, avec passion, dans son ouvrage que je vous conseille pour cet été: «Mon oiseau se cache pour mourir»... Un livre qu'a lu avec beaucoup d'attention le prince Albert de Monaco qui tente dorénavrant de réfréner ses pulsions, un prince qui, sachez-le, cherche une baby-sitter pour cet été. «Attention! Une baby-sitter moche, stérile ou ménopausée!», précise-t-il... parce qu'il se rend compte que ça lui coûte bonbon, ou plutôt praline, toutes ces femmes qu'il a réussi à ferrer au Rocher...

Non, ne regardons pas en arrière, demain sera exaltant! Si si! Tenez, moi, cet été, je reste chez moi, je ne bouge pas... Rien que de savoir que Daniel Féret va devoir accomplir ses 250 heures de travaux généreux, ça me met dans une extase... Ah! Je l'imagine partant à la rencontre de tous les étrangers en situation difficile, les sans-papiers, les sans-permis, les sang-mêlé, les sans gène belge, les conduisant lui-même dans son véhicule personnel vers les églises et faisant grève de la faim avec eux, main dans la main! Et il déclarerait: «L'exclusion, je connais moi aussi. Ces gens, c'est ma nouvelle famille, aujourd'hui!» Rien que d'imaginer cette scène, je passe déjà des vacances de rêve!

© La Libre Belgique 2006