Opinions En Une du quotidien Le Figaro, une centaine d'intellectuels français ont dénoncé un "nouveau totalitarisme" qui, selon eux, "menace la liberté en général". Parmi eux Georges Bensoussan (historien), Pascal Bruckner (écrivain), Luc Ferry (philosophe et ancien ministre), Bernard Kouchner (médecin humanitaire et ancien ministre) et Yann Quéffélec (écrivain).

Leur texte d'opinion n'est pas passé inaperçu... "Citoyens d'opinions différentes" tels qu'ils se définissent eux-mêmes, ils "se sont trouvés d'accord pour exprimer, en dehors de toute actualité, leur inquiétude face à la montée de l'islamisme". Ce qui les réunit? "Le sentiment d'un danger qui menace la liberté en général et pas seulement la liberté de penser"

Et d'affirmer que "le nouveau totalitarisme cherche à gagner du terrain par tous les moyens et à passer pour une victime de l'intolérance".

Et ils témoignent: "Nous entendons dire que, puisque les religions sont bafouées en France par une laïcité instrumentalisée, il faut donner à celle qui est minoritaire, c'est-à-dire l'islam, une place spéciale pour qu'elle cesse d'être humiliée."

Philosophes, juristes, historiens, écrivains, professeurs, les signataires dénoncent ce qu'ils appellent "un apartheid d'un nouveau genre": une ségrégation à l'envers "grâce à laquelle les dominés préserveraient leur dignité en se mettant à l'abri des dominants". A cent, ils insistent pour rap^peler  que, depuis longtemps, "l'unité du pays a été fondée sur l'indifférence à l'égard des particularismes pouvant être cause de conflit".

Ils terminent par cette mise en garde: "Le nouveau séparatisme avance masqué (...) Il est l'arme de la conquête politique et culturelle de l'islamisme. Il n'est pas quyestion d'accepter cela!"