Ces Wallons qui ont fait l'Amérique

Michel DE COSTER Publié le - Mis à jour le

Opinions

Professeur émérite à l'université de Liège

Depuis 1924, et même avant, il était bien connu des historiens américains que des Wallons avaient fondé la cité de New York mais aussi les Etats du Middle Atlantic States comme l'Etat de New York, la Pennsylvanie, le Connecticut, le Delaware et le New Jersey. Ces calvinistes wallons, fuyant la Contre-réforme, furent les premiers à s'y établir définitivement. Ils firent profiter ces contrées de tout leur savoir-faire.

Il faut savoir que le territoire wallon était à l'époque la région la plus industrialisée d'Europe. Aussi le gouverneur de New York, Alfred E. Smith, invita en mai 1924 ses concitoyens à commémorer avec faste le tricentenaire de l'arrivée de la première vague d'immigrants wallons sur l'île de Manhattan en 1624. De plus, le sénateur William L. Love, après avoir pris connaissance des documents anglais et hollandais d'époque, attestant l'événement, obtint la même année la constitution d'une commission chargée d'organiser la commémoration "d'un événement d'une grande signification pour le peuple entier des Etats-Unis". Ce fut chose faite en mai dans toutes les écoles, les églises et les municipalités de la ville. Pour couronner le tout, invitation fut lancée au roi Albert Ier et aux autorités belges à venir inaugurer le "Walloon Monument" érigé à la pointe de l'île de Manhattan, rappelant cet important épisode de l'établissement de la colonie wallonne aux States (1).

Mais voici que dans un article intitulé "Les Français d'Amérique dans l'histoire des Etats-Unis" et paru dans "France-Amérique", ces Wallons se voient attribuer la nationalité française (2). Son auteur, P. de Ravel d'Esclapon, y relève notamment que Pierre Minuit, pourtant figure emblématique de l'immigration wallonne, n'était pas Hollandais mais Français, né à Tournai, ville française d'origine, par la grâce des Francs ! Minuit racheta l'île de Manhattan aux Indiens et fut le premier gouverneur officiel de la future cité de New York.

Curieux Français que ce Minuit, originaire en fait du Brabant wallon et qui donna à cette ville le nom de "Nouvelle Belgique" ainsi que l'atteste le tout premier sceau de la ville, le "sigillum Novi Belgii" . Cette appellation fut sans doute la toute première de la ville.

J'ai réagi à cet article en apportant notamment ces précisions. L'auteur consentit à me répondre en disant (je résume) que les Wallons n'avaient pas d'existence politique à l'époque; que leur identité est une identité "construite" et que, de toute façon, ils sont de culture française. Dans le débat qui suivit, je lui rappelai que le mot "wallon" était très ancien comme en témoignent aux Etats-Unis les toponymes "Walloon Creek", "Walloonsack River", "Wallabout", "Wallkill", etc. Qu'au surplus, toute identité est nécessairement construite en ce compris l'identité française. Et qu'enfin, les Wallons, comme d'ailleurs les Suisses romands, ne sont pas de culture française. Il ne faut pas confondre francité et francophonie. Des sociologues français comme D. Schnapper ont bien montré, par exemple combien notre municipalisme a toujours insupporté la centralisation française (3).

Ajoutons que l'esprit cocardier de la France est totalement étranger à la flagrante modestie des Wallons. Tout ceci n'enlève en rien au mérite de la France dans sa contribution importante à la naissance des Etats-Unis. Aussi n'a-t-elle point besoin de pousser ce cocorico en s'appropriant un héritage historique qui n'est pas le sien.

Michel DE COSTER

Facebook

Ailleurs sur le web

Les + consultés de la semaine

  1. 1
    Chronique
    La procédure d'euthanasie de l'enseignement a été consciencieusement élaborée

    La procédure d’euthanasie de l’enseignement a été consciencieusement élaborée par des spécialistes convaincus qu’il faut le vider de sa substance.

  2. 2
    La médecine compte aussi ses imposteurs (TEMOIGNAGE)

    Un témoignage du médecin généraliste Baptiste Beaulieu (1).
    Alors voilà, l’autre jour, j’ai été attiré par une publication sur Facebook, un homme aux cheveux blancs, une bonne bouille.
    Je ne prononcerai pas son nom pour ...

  3. 3
    "L’Europe se rend compte qu’elle a des rivaux et qu’elle doit se doter de moyens d’agir"

    Le Néerlandais Luuk van Middelaar (Eindhoven, 1973) est philosophe politique et historien. Son nouveau livre, “Quand l’Europe improvise” , expose comment les crises des dix dernières années obligent l’Union à repenser son processus de décision....

  4. 4
    Opinion
    Affirmer que les académies de musique relèvent de "l’activité socioculturelle de loisir" est mensonger, grossier et dégradant

    Ce texte est un droit de réponse à l'opinion de Madame Messiaen, paru le 24/10/2018. Il est cosigné par des directeurs, sous-directeurs et membres de l’association des Académies de la Région de Bruxelles Capitale, des membres du ...

  5. 5
    Opinion
    Pourquoi la venue d'Alibaba à Liège est la certitude d'externalités négatives en termes d'énergie et de pollution (OPINION)

    La venue de la société d’e-commerce à Liège est vendue comme une opportunité pour l’emploi. C’est toutefois la certitude d’externalités négatives, notamment en termes d’énergie et de pollution.

cover-ci

Cover-PM