Opinions

Paris, sixième arrondissement, à deux pas du Jardin du Luxembourg.

Il nous reçoit au 3e étage de ce bel immeuble haussmannien. Ici, tout est ordre et beauté. Le mobilier, empire. Un piano quart queue, l’instrument de sa femme, musicienne, trône dans le salon.

Depuis un demi-siècle, Alain Duhamel scrute, analyse, décortique tous les événements politiques de la France, ce pays dont il aime la grandeur, l’influence et la langue. Il est sans doute l’observateur préféré des Français : à la radio, à la télévision, dans ses chroniques, il rassure. Avec lui, les Français savent qu’ils pourront enfin comprendre ce que d’autres se contentent de dire. C’est là son art : prendre du recul pour analyser, contextualiser. Ses confrères se précipitent pour être les premiers. Lui prend son temps. C’est pour cela qu’on l’attend.