Opinions Paris. Une rue calme dans le quartier Montparnasse, pas très loin du jardin du Luxembourg. Un immeuble sans luxe, assez impersonnel, avec, à l’arrière, un grand espace vert. De la rue, on entend les oiseaux. D’un doigt un peu tremblant, j’appuie sur une sonnette où figure le nom "Cheng". Je me suis longuement préparé à cette rencontre avec un homme, un maître, une nature, un esprit, une âme. J’ai lu et relu certains de ses livres dont "De l’âme". J’ai écouté et vu ses rares interviews. Récemment, à "La Grande Librairie" sur France 5, il a, de sa voix calme si particulière, récité quelques-uns des quatrains de son dernier recueil, "Enfin le royaume".