Hommage Reynders: Carton jaune pour les Jeunes cdH

Publié le - Mis à jour le

Opinions

BILLET D'HUMEUR

 

L’hommage à Didier Reynders publié par les Jeunes du cdH est sans doute regrettable. Et déplacé. A plus d’un titre. Que l’on trouve l’initiative drôle ou pas, la question n’est pas tellement de savoir si ces jeunes ont de l’humour ou de l’audace. L’exercice était facile et électoraliste, campagne oblige !

Annoncer la mort d’un Vice-premier ministre (même si l’annonce n’est – il est vrai - pas formelle) le jour du décès du Ministre d’Etat Guy Spitaels sur base des condoléances qu’il a exprimées, c’est – au minimum – peu délicat. Ce n’est pas grave non plus. Mais dans le fond, ce qui est déplaisant, c’est que ces jeunes reprochent à Didier Reynders d’avoir osé dire des choses tout haut que d’ autres n’ont pas forcément osé exprimer… mais bien penser.

Dire tout le bien qu’on pense de feu Michel Daerden, c’est logique quand on a apprécié l’homme ou le politique. Souligner des aspects plus sombres – comme l’a fait la presse – c’est normal. C’est même incontournable. Daerden folklorique ? Oui, trop souvent. Pourquoi nier l’évidence ? Parler de Guy Spitaels tout en évoquant la condamnation qui l’a fait chuter de très haut et même quitter la vie politique belge par la petite porte. Quoi de plus normal. Si les journalistes et les historiens doivent le faire… pourquoi cela serait-il inacceptable venant d’un homme politique ?

A moins que l’objectif soit d’instaurer un Bal des hypocrites lors des hommages…

 

Dorian de Meeûs

 

Publicité clickBoxBanner