Opinions

C'est ce lundi 10 septembre que débute l'opération "Ouvrir mon quotidien".

Toutes les classes de 6e primaire, comme les écoles secondaires, vont recevoir pendant deux semaines l'ensemble des quotidiens francophones, dont "La Libre Belgique".

A l'issue de ces quinze jours, ils pourront s'inscrire pour recevoir ensuite le journal de leur choix (primaire) ou quelques exemplaires de l'ensemble des quotidiens (secondaire).

Analyser et comparer

Pendant les deux semaines qui s'ouvrent, chaque jour, des dizaines de milliers d'élèves (et leurs enseignants) vont pouvoir prendre connaissance du contenu de ces quotidiens, et analyser la manière dont ceux-ci traitent chacun l'actualité, mais aussi les sujets qui font partie des préoccupations quotidiennes et des centres d'intérêt des uns et des autres.

Ces jeunes lecteurs pourront ainsi comparer les différents journaux, et constater par eux-mêmes quels sont les points forts de chacun.

Susciter le débat

D'une manière générale, ils verront aussi que la presse quotidienne est complémentaire de la télévision, de la radio et d'Internet.

Ces derniers médias sont très rapides pour annoncer une information de manière brute tandis que les journaux quotidiens, eux, peuvent expliquer les événements.

Ils peuvent aussi faire réagir des gens concernés et, éventuellement, dire ce qu'ils en pensent pour alimenter la réflexion de leurs lecteurs, et susciter le débat.

La Libre innove

Il est donc important de s'informer, complètement, et si possible à différentes sources. Il est devenu important aussi de pouvoir s'exprimer sur l'actualité : donner son avis, connaître celui des autres. Pour cela, les "blogs" sont de bons outils et il en existe désormais des centaines sur notre site "lalibre.be".

Pour l'opération "Ouvrir mon quotidien" de l'année scolaire 2007-2008, "La Libre" va aussi innover. D'abord, au cours des deux prochaines semaines, le contenu de la page que vous êtes en train de lire sera décidé par des jeunes élèves, dont la classe ou l'école participe à l'opération.

Concrètement, de ce lundi 10 jusqu'au vendredi 21 septembre, nous recevrons ici à la rédaction deux étudiants d'âges différents chaque jour (de la sixième primaire à la sixième secondaire).

Les sujets de "leur" page

Ils participeront à la réunion matinale de rédaction, et prendront connaissance des dépêches d'agence, des photos et des infographies.

Ils décideront ensuite les sujets qui seront traités dans "leur" page. Ils expliqueront les raisons de leurs choix et pourront aussi dire quel est leur avis personnel sur tel et tel sujet.

Le lendemain, tous nos lecteurs - les jeunes et moins jeunes - prendront connaissance de cette page qui s'intitulera, pour la circonstance, "J'écris mon quotidien".

Toute l'année scolaire

Mais ce ne sera que le début : le lancement d'une expérience que nous mènerons pendant toute l'année scolaire qui commence. Comment cela va-t-il se passer ?

Dès maintenant, les classes (de la sixième primaire à la sixième secondaire, en enseignement général, technique et professionnel, de tous les réseaux, en Wallonie et à Bruxelles) peuvent poser leur candidature pour réaliser une page "J'écris mon quotidien".

Le mardi au journal

Celle-ci paraîtra toujours le mercredi pendant les périodes scolaires. Chaque mardi, deux élèves d'une classe viendront au journal avec un professeur ou un éducateur et ils composeront le contenu de la page : textes, photos, commentaires, dessins, etc. Et le lendemain, leurs camarades d'école, ainsi que l'ensemble de nos lecteurs, pourront en prendre connaissance en lisant "La Libre".

D'autre part, un forum sera ouvert sur notre site lalibre.be pour que chacun puisse donner un avis sur les sujets ou les commentaires réalisés par les jeunes "rédacteurs en chef d'un jour".

Si une telle expérience médiatique t'intéresse et que tu souhaites y participer, le mode d'emploi se trouve dans un encadré sous cet article, à gauche (Inscrivez-vous!).