Opinions Face à des appels officiels aux dons, les gens sont méfiants, ne veulent plus donner d’argent. Des citoyens (même connus) auxquels on peut s’identifier, peuvent alors être les vecteurs d’une générosité intacte. Et leur marge de manœuvre est plus grande.