Opinions

Alors que s’ouvre la semaine de la mobilité et que les voitures restent au garage dans Bruxelles, ce dimanche, Thomas Morales semble jouer la provocation.

Son nouvel essai, Éloge de la voiture, sort en librairies jeudi.

Résolument amoureux des belles autos, le spécialiste y ressuscite une époque révolue. Lorsqu’on voulait croire que tout était possible.

Car, pour lui, les jolies carcasses d’alors incarnent les rêves, le plaisir, la liberté et l’espoir perdus à jamais.