Opinions Le Néerlandais Luuk van Middelaar (Eindhoven, 1973) est philosophe politique et historien. Son nouveau livre, “Quand l’Europe improvise” , expose comment les crises des dix dernières années obligent l’Union à repenser son processus de décision.

L’Europe a été bâtie à partir d’une "politique de la règle" visant à "dépolitiser" le processus de décision. À vous lire, les crises (de la zone euro, des réfugiés, ukrainienne, du lien transatlantique) que traverse l’Union depuis dix ans témoignent qu’elle doit désormais être capable de mener une "politique de l’événement", qui permet de prendre des décisions rapides. À partir de quel moment la politique de la règle a-t-elle montré ses limites ?

Le cas le plus flagrant qu’on a essayé de traiter est l’immense crise de la migration de 2015 avec la boîte à outils bruxelloise de la dépolitisation pour "partager le fardeau" avec des quotas de demandeurs d’asile, comme si c’était des quotas de pêche. Lors d’un moment de vérité pareil, il faut autre chose, une capacité d’action et de conviction afin de dompter l’événement.

(...)