Opinions

Jusqu’au 29 avril a lieu le traditionnel festival de mode de Hyères (France). L’événement fait office de tremplin pour de nombreux jeunes créateurs. Mais l’envers du décor peut être rude, comme en témoigne l’anthropologue Giulia Mensitieri dans son dernier livre, "Le plus beau métier du monde". Son ouvrage a fait l’effet d’une petite bombe dans ce secteur marqué, dénonce-t-elle, par la précarité du travail. Car ce que cachent les paillettes est parfois saisissant.