Opinions

Une opinion de Harry H.J. Tseng, Taipei Representative Office in the European Union and Belgium.


Alors que les feux d’artifices illuminaient le ciel à travers le monde entier, le Nouvel An a débuté avec une lueur d’espoir pour les relations entre la Corée du Sud et du Nord. En effet, ces deux États ont repris le dialogue pour discuter du déroulement des Jeux Olympiques d'Hiver. Cependant, rares sont ceux qui ont constaté qu’entre-temps, la Chine était en train de changer petit à petit le statu quo de la situation concernant la paix et la sécurité de la région.

Le 4 janvier dernier, le gouvernement chinois a décidé unilatéralement de mettre en place l’itinéraire de vol M503 en direction du nord, ainsi que trois extensions d’itinéraires situées dans le Détroit de Taïwan. Cette décision va non seulement à l’encontre de la réglementation de l’aviation civile internationale, mais elle néglige également la sécurité aérienne.

Cette décision pour le lancement de quatre nouveaux itinéraires de vol constitue une violation des négociations conclues entre Taipei Airline Association et China Air Transport Association en mars 2015, lorsque la Chine avait promis à plusieurs reprises de s’engager à ne pas activer ces itinéraires de vol sans avoir la confirmation des deux parties au préalable et après avoir mené des négociations.

Ces quatre itinéraires de vol se composent d’un itinéraire qui est proche de la ligne de séparation entre Taïwan et la Chine dans le Détroit de Taïwan, et de trois itinéraires qui pourraient perturber les services aériens entre Taïwan et, ses îles situées au large, Kinmen et Matsu. De ce fait, le gouvernement de Taïwan considère que de telles actions sont non seulement controversées, mais également provocantes et irresponsables.

Nous aimerions exhorter la Chine à cesser toutes activités aériennes impliquant ces quatre itinéraires de vol et à reprendre les négociations interdétroit sur des sujets problématiques, y compris celui de la sécurité aérienne dans la région.

Alors que l’ouverture de discussions et de dialogues commence à s’organiser afin de calmer les tensions dans la péninsule coréenne, chaque acteur devrait être conscient de la difficulté à restaurer la paix et la stabilité lorsque ces valeurs ont été brisées. Dès lors, nous demandons à Pékin de chérir les relations pacifiques et stables qui ont été durement acquises et développées dans le Détroit, et espérons que nos chers amis en Europe et à travers le monde prêteront attention à la situation et soulèveront les inquiétudes quant aux actions provocantes et irresponsables menées par Pékin.