La Wallonie, toudi!

Publié le - Mis à jour le

Opinions

SAMEDI 8 SEPTEMBRE

L'Afrique demande réparation à Durban pour la colonisation. «Petit pays, petites gens»

Disait Léopold II responsable de la mort de 10 millions de Congolais. Sa statue est partout en ce «petit pays» de «petites gens». Les Wallons resteront petits seulement s'ils se résignent à la répétition dynastique du Même («Le roi est mort, vive le roi!»), qui les nie. Absurdement: le 28/4/82, mis en cause (BRT), pour sa collaboration de 40-44, Léopold III écrit au Premier ministre pour qu'il confirme l'accord incroyable (mais vrai) des trois partis en 1950 pour interdire de reparler de l'affaire royale. Or cette affaire, c'est la Wallonie soulevée contre le roi. Mais au JT de la RTBF, ce 28/4/82, on se demande seulement si l'émission BRT est «légale» (sic) ! La Wallonie pfft! Si je dis que certains films sont «wallons», la RTBF répond, voici 15 jours, que, «légalement» (re-sic), ils sont «belges». Mentons, il en restera quelque chose: nous avions cru que la Belgique avait «libéré» des Noirs qui furent en fait le bétail d'un Léopold II, passible du TPI. Nos tribunaux, acharnés contre Pinochet, ordonneront-ils de détruire les statues de l'exterminateur?

DIMANCHE 9 SEPTEMBRE

Violence aux sommets (Gênes, etc.), du «tout au marché» exemplairement lisible dans ce qui suit: «L'usage d'une langue n'est assuré (...) que si la population y trouve son intérêt»

(in «Canada Uni», 22 août, organe de propagande antiquébécoise). Selon ce critère, le français devient marchandise commerciale. Comme il est la 2e langue mondiale, toute autre identité disparaîtra dans un marché glauque et uniforme où l'anglais périra lui-même avec l'humanité. Je crains moins la police de M. Duquesne à Laeken que l'«objectivité» snob de «Pour la gloire» éliminant (pour ne retenir que trois anglaises) chansons wallonnes, italiennes et françaises. Eliminant donc la diversité culturelle en Wallonie avec la suavité d'un chanoine brûlant Jeanne d'Arc.

LUNDI 10 SEPTEMBRE

Médias et politiques fixent la Wallonie à 25 pc du PNB belge pour 33 pc de la population. Statisticiens et économistes à «Toudi» (1)

ont montré (et Philippe Maystadt en 99) que c'est erroné. De nombreuses entreprises wallonnes ont leurs sièges sociaux à Bruxelles et il y a mille autres raisons pour dire 30 pc, au moins. Les médias (flamands et/ou francophones) font de toute difficulté économique passagère un trait wallon ethnique. Parce qu'en 76-86, la Wallonie a perdu 25 pc d'emplois - terrible hémorragie! - on se représente la Wallonie à l'agonie, ce qui arrange: (1) les Flamands, (2) l'establishment francophone, (3) le pessimisme wallon. (1), (2) et (3) déterminent notre politique intérieure depuis 20 ans, 50 ans, 150 ans!

MARDI 11 SEPTEMBRE

Depuis Guernica, tous les peuples ont subi le feu du ciel, souvent sans nécessité militaire (Coventry, Dresde, Hiroshima, Vietnam, Irak, Serbie etc.): des millions d'innocents. C'est la première fois que les USA subissent ce feu toujours terroriste, qu'il vienne d'Etats ou de fanatiques. Les multitudes d'innocents brûlés par les USA ne justifient pas les morts révoltantes de Washington et New York. Mais il faut que ce pays d'Occident prenne conscience de sa fragilité. L'Amérique est Empire et «tout Empire périra». Derrière l'Empire, pleure la nation américaine que nous aimons avec sa grandeur républicaine mais non son arrogance.

MERCREDI 12 SEPTEMBRE

La guerre «chez soi» et venue du ciel, nous l'avons subie en Europe (elle hanta mes cauchemars d'enfant né en 1946). Elle a si meurtri les nations les plus touchées d'Europe occidentale qu'elles s'associèrent pour fonder l'Europe des Six. Leur sentiment national subsiste mais joue un autre rôle. Seules les nations peuvent s'unir sans cesser d'être, sans cesser de se confronter. Kant use de l'image de l'arbre qui, isolé, s'étale rabougri dans la plaine et qui, rivalisant avec les autres pour l'air et la lumière, pousse haut et droit. Garder le conflit sans le meurtre, voilà comment établir la République universelle en Europe, dans la Francophonie, partout. Elle requiert toutes les nations petites ou grandes et donc la Wallonie, non la Belgique.

JEUDI 13 SEPTEMBRE

Hannah Arendt: «Un événement qui n'est pas raconté n'a pas eu lieu.»

La Wallonie risque de ne pas «avoir lieu» car non-dite, peu dite. Jankélévitch craignait même ce non-dire pour les victimes de la Shoah: «Si nous cessons de penser à eux, ils seront anéantis définitivement.». Mais un événement trop raconté? La Révolution française si racontée est «terminée», prétend Furet. Debray lui rétorque qu'elle est «interminable», car, comme la République, elle se prolonge sans se répéter. En effet, la République - comme Idée - met sans cesse en cause la République- comme régime. La monarchie, elle, est un régime mais sans idée. Donc elle bégaie. Comme les médias depuis mardi. Leur hystérie est une insulte aux morts américains. Il y a un tel lien entre terrorisme et médias modernes que je préfère ne plus parler de cela.

VENDREDI 14 SEPTEMBRE

Mise au point. Des ergoteurs discutent le cri de «Vive la République!»

de Lahaut sur Belgavox lorsque Baudouin Ier presta son serment de Prince Royal le 11/8/50: parce que c'était en fait la voix de Glinneur (qui le confirma). Verhoeyen et van Doorslaere («Le meurtre de Lahaut», EPO, BXL, 1987) ont par ailleurs montré que l'assassinat d'un communiste était antérieurement programmé par des fascistes en vue d'une «stratégie de la tension». Mais ils précisent que le choix s'est porté sur Lahaut «parce que tout le monde pensait alors que c'était lui seul qui avait crié» («Vive la République!» NdlR), et que ce «crime de lèse-majesté était suffisant, aux yeux de certains, pour justifier l'assassinat.» (pp.172-173). Lahaut termina d'ailleurs son discours du 8 août à la Chambre par «Vive la République!» Les contemporains ont attribué également le cri du 11 août à Lahaut. J. Pirlot, M. Dolhet (mémoire UCL, janvier 2001), confirment qu'il l'a bien poussé le 11, même si ce n'est pas sa voix qu'on entend aux actualités. La mémoire même officielle- d'un serment royal! -, n'ayant donc pas pu, en ce sens, effacer le cri du dernier mort de la Résistance, on se doit de le rendre à sa mémoire, à la Wallonie et à la République.

(1) Web http://users.skynet.be/toudi/ cliquer «ÉCONOMIE»

© La Libre Belgique 2001

Facebook

Ailleurs sur le web

Les + consultés de la semaine

  1. 1
    Chronique
    La procédure d'euthanasie de l'enseignement a été consciencieusement élaborée

    La procédure d’euthanasie de l’enseignement a été consciencieusement élaborée par des spécialistes convaincus qu’il faut le vider de sa substance.

  2. 2
    Opinion
    Quand la parole du médecin devient malédiction

    Une opinion de Christine Destexhe, juriste. Les patients voient dans leur docteur, leur sauveur, celui qui mettra tout en œuvre pour essayer de les guérir, pour chercher toutes les pistes thérapeutiques possibles, pour les rassurer. Alors ...

  3. 3
    Opinion
    Affirmer que les académies de musique relèvent de "l’activité socioculturelle de loisir" est mensonger, grossier et dégradant

    Ce texte est un droit de réponse à l'opinion de Madame Messiaen, paru le 24/10/2018. Il est cosigné par des directeurs, sous-directeurs et membres de l’association des Académies de la Région de Bruxelles Capitale, des membres du ...

  4. 4
    Vidéo
    Albert Guigui: "L’antisémitisme est un virus qui mute"

    Il arrive au volant de sa petite voiture qui doit dater du siècle passé. Albert Guigui, le grand rabbin de Bruxelles, enlève et repose lui-même la barrière "Nadar" qui empêche toute circulation dans la rue où se trouve l’entrée de la Grande ...

  5. 5
    Raphaël Glucksmann : "Il faut sacrifier nos libertés individuelles au nom d’un intérêt collectif"

    En dressant le constat de la crise de la démocratie, Raphaël Glucksmann, 39 ans, n’épargne ni la gauche ni la droite. Homme engagé et politiquement investi, il propose un certain nombre de solutions. Selon lui, "l’insurrection populiste et le ...

cover-ci

Cover-PM