Opinions

En début de semaine, le député MR Alain Destexhe s'en prenait, dans une lettre ouverte,à Bernard De Vos, Délégué général aux droits de l'enfant. Ce jeudi, Matthieu Daele (Ecolo), Président de la commission jeunesse au Parlement de la Fédération Wallonie-Bruxelles, répond, via une autre lettre ouverte, à Alain Destexhe. 


Monsieur le Député,

Cher Alain,


J’ai pu lire votre lettre ouverte à Bernard De Vos, Délégué Général aux Droits de l’Enfant, où vous égrainez les critiques à l’encontre de l’institution. C’est votre droit, et je dirais que c’est même votre devoir en tant que représentant du peuple. Un peu moins pour vos critiques envers l’homme, mais passons.


S’ajoute à cela un passage où vous estimez que le Délégué distribue « les bons et les mauvais points sans avoir de comptes à rendre à personne » ? Paf, comme ça ? Je vous rappelle que, comme l’indique l’article 7 du décret du 20 juin 2002 instituant un délégué général de la Communauté française aux droits de l’enfant, « le délégué général peut à tout moment être entendu par le Gouvernement ou le Parlement ».


En tant que Président de la commission de la jeunesse et de l’aide à la jeunesse de notre Parlement, j’ai invité le Délégué à rendre des comptes à notre Parlement. Donc à vous. La dernière fois c’était le 24 janvier, vous n’étiez pas là. D’ailleurs, j’ai beau chercher dans les comptes-rendus du Parlement, pas une fois vous n’avez exprimé une quelconque appréciation à l’égard du Délégué. Pas une fois il n’est fait mention de quelconque évocation, question, critique, proposition, … sur cette institution. Je vous lis sur votre blog, dans la presse. Mais je ne vous entends jamais là où le contribuable vous paye pour y exprimer votre opinion : au Parlement.


Quant je vous l’ai fait remarquer sur Twitter, vous m’avez aimablement répondu « Pas de problèmes si tu mets des souliers et une veste pour commencer à être un peu digne de cette fonction honorable ». Bon… Je ne savais pas que vous fréquentiez -ou pas- les commissions en fonction de l’habillement de leur présidence mais pour votre information j’étais pourtant vêtu d’une chemise grise et d’un veston noir. Ou alors vous n’avez plus vu un Ecolo en vrai depuis 1987 et vous pensez qu’on se balade tous avec des sandales et des pulls qui grattent.


Mais soit. En tant que Président de commission, mon rôle est de veiller à ce que chaque Député puisse s’exprimer sur l’ensemble des sujets qu’il souhaite dans les meilleures conditions qui soient. Vous recevez toujours les invitations aux commissions par courrier postal et par mail mais visiblement, ce n’est pas le bon vecteur. J’utilise donc vos canaux de communication de prédilection, la presse et les réseaux sociaux, pour vous faire passer ce message : la commission jeunesse se réuni les lundis à 14h au Parlement de la Fédération Wallonie-Bruxelles, rue Royale n°72 à Bruxelles, salle blanche (au rez-de-chaussée à droite, en face de l’escalier qui monte à la cafétéria). Allez, venez. Au moins une fois, pour voir. Vous verrez, c’est sympa et il y a même du café.


Au plaisir de vous y rencontrer prochainement pour vous y voir faire ce à quoi l’état vous paye : votre travail.


Matthieu DAELE

Président de la commission jeunesse

Parlement de la Fédération Wallonie-Bruxelles