Opinions

Faut-il rappeler le PS pour pallier la mésentente des partenaires de l'orange bleue ? Débat très animé sur notre site.

Alex écrit : "Décidément, on les aligne. Chaque jour, un truc nouveau... Dans le journal d'en face, P-D Schmidt expliquait qu'il avait rencontré De Gucht et lui avait expliqué, "entre hommes de même conviction" (lire, franc-mac's), qu'il avait accepté le poste d'ambassadeur à Paris pour préserver sa stabilité affective... Voilà un poste d'ambassadeur dans un des postes les plus prestigieux ravalé au rang de filiale d'agence matrimoniale. On croit rêver. Aujourd'hui, c'est Flahaut qui se fait aligner. On ne le dira jamais assez : les socialistes et la défense, c'est pas ça. Hier, on parlait de l'échec patent des bassins de soins de Demotte et de l'inefficacité de ses réformes hospitalières ; le jour avant de l'explosion de l'arriéré judiciaire depuis la dernière réforme de qui-vous-savez. Allez, on ne dit pas : "Les socialistes sont nuls" mais : " I ls sont victimes d'une cabale du grand capital qui ne peut supporter de les voir protéger les travailleurs et éviter le bain de sang social ."

Jean-Marie réplique : "En tout cas, pas avec Reynders. Il nous a traînés dans la boue, son parti est antisocial. Reynders, le PS n'en veut pas, j'espère. Pourquoi pas un olivier avec Ecolo et le CDH si Ecolo accepte d'aller au gouvernement ? Les MR nous ont présenté comme le satan à éliminer, maintenant ils viennent pleurer chez nous car ils n'ont pas su mettre au pas le CDH, ce petit parti qu'ils méprisent autant qu'ils nous détestent. Vous avez chanté Didier, eh bien maintenant pleurez !"

"L'état de grâce s'estomperait-il pour M. Reynders ? Aujourd'hui, pour impressionner le CDH, on laisse dire que le PS ne serait plus infréquentable. Espérons que celui-ci ne tombe pas dans le piège du pouvoir à tout prix. Laissons l'orange bleue se dessécher dans les mains de Reynders. La francophonie a voté contre les scandales au PS, pas pour le MR", conclut André.