Opinions C’est la chance d’un réajustement de la relation et d’une redécouverte mutuelle.

A la lueur d’une luciole

Il n’y a pas d’océan sans ouragan, et guère plus de couple au long cours sans crise. Face extérieure, il s’agit d’un séisme qui semble parfois tout compromettre. Face intérieure, c’est une invitation à grandir, une occasion de passer à l’étape suivante. Qui oserait prétendre que l’on s’aime à 18 ans, lors du premier baiser, comme on le fera à 85 ans, en regardant les arrière-petits-enfants s’amuser ou se chamailler autour de soi ? Un couple qui ne se transforme pas meurt.

C’est que - qui ne le sait ? - le couple est une aventure à reprendre chaque jour. La passion du début avait semblé abolir la distance - il s’agissait en fait d’une fusion aveugle -, mais cette distance demeurera toujours. Ce n’est pas l’abolir qu’il faut, dans le but naïf de supprimer toute solitude, mais ne pas cesser de désirer la franchir. Pour le dire à la manière de Rainer-Maria Rilke, il faut être capable d’aimer cette distance qui sépare toujours deux personnes qui s’aiment. Grâce à elle, "chacun des deux aperçoit l’autre entier, découpé sur le ciel". L’auteur des Lettres à un jeune poète définissait d’ailleurs l’amour comme étant "deux solitudes s’inclinant l’une vers l’autre".

Distance ne signifie cependant pas barrière ! Pourtant, il y en a, et c’est nous qui les érigeons. Chaque crise est l’occasion d’en prendre conscience et d’en laisser tomber l’une ou l’autre. Je comprends, dans ces moments difficiles, où la distance est devenue un obstacle plus qu’un défi, que je dois sortir de mes retranchements pour réécouter l’autre à frais nouveaux. Car l’autre a beau parler, on ne veut pas toujours entendre ce qu’il dit, et parfois depuis des années. Souvent, en effet, on ne veut comprendre que ce qui rentre dans nos cadres prédéfinis, ce qui correspond à l’idée préconçue que l’on se fait de l’autre et de soi-même. La crise est précisément la chance offerte d’un réajustement de notre relation, d’une redécouverte mutuelle. "Quand tu dis cela, qu’est-ce que je comprends et que veux-tu me dire ?" Et ici, l’apport d’une tierce personne peut être précieux.

La crise est donc une nouvelle possibilité de grandir, d’apprendre sur soi et sur l’autre. Sur soi : pour cela, il faut savoir lâcher prise, renoncer à ce que je pense devoir être à tes yeux, oublier le personnage que je ne cesse de jouer, pour être simplement moi-même. Quant à l’autre, il faut que j’apprenne à l’aimer tel qu’il est et non tel que je l’avais fantasmé. C’est un triple deuil qui m’attend, celui de l’idéalisation imaginaire du couple, de l’autre et de moi-même, au profit de la vérité du réel.

Tout cela n’ira pas sans un travail intérieur. "Au moment des crises les plus fortes, c’est le pilier spirituel qui nous a soutenus et a été notre tremplin pour grandir", confiait un conjoint. Certes, le couple qui veut réussir doit se fonder sur plusieurs piliers, telle la sexualité, mais aussi les valeurs communes, une éducation suffisamment compatible, des idéaux conciliables, mais le plus important est peut-être le pilier spirituel. Et cela suppose du temps passé ensemble. Or, notre société de loisir nous laisse peu de plages pour les rencontres en profondeur. Une soirée par mois sans écran d’ordinateur, de télé, de smartphone ou de jeux vidéo, un week-end par an en amoureux, est-ce du luxe quand on a pour idéal de pouvoir vieillir ensemble dans la bienveillance et la tendresse ?

Ils ont bien raison, les Chinois, d’écrire "crise" en associant deux idéogrammes, l’un signifiant "danger" et l’autre, "opportunité". La liberté a en effet ce pouvoir de transformer les hasards de la vie, tout ce qui nous arrive, en possibilités de croissance. Et chaque crise peut ainsi devenir une nouvelle naissance. Ah ! si les premiers cheveux blancs pouvaient être un jour l’occasion de se réjouir : voilà tant d’années déjà que nous défions les flots du temps… Le temps, s’il peut être la plus grande épreuve de l’amour, peut aussi être son meilleur allié.

(1) Travaille aussi comme animateur de retraites de fiancés et accompagnateur de couples.