Opinions

L'armée américaine vient de finir d'ériger un nouveau mur à Bagdad, séparant un quartier chiite et un quartier sunnite. Dresser des murailles est, pour les Américains, la seule manière d'éviter les luttes confessionnelles qui embrasent la capitale irakienne. "Les murs de Berlin et en Israël n'ont jamais solutionné les problèmes ! C'est inefficace, et on le sait", s'insurge Pierre. Que pensent les deux étudiants liégeois de la guerre en Irak ? Si Lise avoue ne pas suivre beaucoup l'actualité, Pierre, lui, a un avis bien tranché sur la question. "Les Etats-Unis ont eu tort. L'Irak n'est pas plus démocratique maintenant, et le monde est loin d'être plus sûr ! Bien au contraire, ça a donné des arguments aux terroristes. Je comprends que les musulmans, quand ils voient les leurs se faire martyriser, aient envie de se battre !" Pense-t-il, pour autant, que la communauté internationale ne doit pas intervenir à l'étranger ? "Je suis pour, dans le cas du Darfour par exemple. Mais en Irak, c'était relativement calme. C'était une dictature, mais il y avait moins de morts qu'aujourd'hui !" Pour lui, le droit d'ingérence est important, mais il doit passer par les Nations unies. "Pour l'Irak, on aurait pu essayer des moyens de pression par l'Onu au lieu d'attaquer tout de suite. La communauté internationale doit s'occuper des gens en danger à l'étranger, mais dans les règles !"