Opinions

Selon un article paru dans "La Libre Belgique" de ce 07/02/2009, 96 pc des jeunes bruxellois (contre 88 pc des Wallons, et 78 pc au nord du pays) estimeraient que l’alcool est dangereux pour la santé ! Combien de garçons (et même de filles) peuvent affirmer aujourd’hui avoir une vie sociale épanouie et active, sans être complètement ivre plusieurs fois par mois ? Qui peut réfuter que oui, il est de plus en plus normal et courant de se retrouver entre amis dans le seul et unique but de boire, de "se péter le tronc" ?

Et pourtant, n’est-ce pas nous, les jeunes, qui devrions être les plus conscients des nombreux dangers liés à ces mœurs ? A l’heure de notre vie où l’amitié tient une place si importante, où 90 pc de notre temps est consacré à ces mêmes amis, combien ont déjà purement et simplement perdu la vie, suite à l’alcool, ou pire encore, gardé des handicaps pour le restant de cette vie, qu’eux, ont eu la chance de conserver ?

Et pourtant, à chaque drame, c’est la même chose Pleurs, culpabilité, promesses Oui, on fera attention, ça ne peut plus arriver ! On est choqué, écœuré. Mais choqué de quoi, par quoi ? Que notre voisin, notre ami ait été victime de l’évidence, de ce que tous, aurions pu prédire, avec tant de facilité, ou plus encore, qu’il lui soit arrivé à lui, ce que trop certainement, il aurait dû nous arriver à nous ? Et si on exagérait vraiment ? Alors, très chers amis, de grâce, rendez-vous compte que ce n’est pas la vraie vie, qu’on ne se fait pas que du bien, que peut-être, se modérer un peu, réfléchir au pourquoi profond de ce besoin d’aller toujours plus loin, ne serait pas si mal

Je ne prône pas une vie sans alcool, une vie morne, sans démentes soirées, mais plutôt une vie saine, où notre conscience éclairée est notre guide, une vie où l’on prête attention aux autres. Surtout une vie, où la vie n’est plus le prix à payer pour une prise de conscience commune éphémère

Pensez-y, soyez heureux de vivre, de faire vos propres choix, de vous construire petit à petit, de savoir vers où vous allez.

ETUDIANTE EN PREMIÈRE ANNÉE À L’ULB)