Opinions Le témoignage d'Isabelle Sprimont, la maman de Corentin, un petit garçon de 9 ans autiste / dyspraxique.

Voilà pas mal d’années que je me bats pour la scolarisation de mon petit garçon ; en effet celui-ci a été balloté d’une école à l’autre, de refus en discriminations, son parcours a été chaotique.

Après ce long combat, j’ai fini par trouver une chouette petite école qui l’a accepté, il vient de finir une 2ème année primaire mais, vu que l’école n’a pas reçu les subsides de la commune de Hannut pour diviser la classe de 3ème et 4ème primaire, elle est dans l’incapacité, compte tenu du nombre d'enfants et du niveau scolaire de Corentin, de continuer à scolariser à la rentrée prochaine mon petit garçon qui a pourtant l’aide du Service universitaire spécialisé pour personnes avec autisme (le SUSA), d’un service d’aide à l’intégration et d’une logopède en libéral que j’ai pris pour les aider. 

Il a travaillé dur!

Il se retrouve donc à nouveau fin juin sans école, j’ai fait le tour de bon nombre d’écoles mais les autistes ne sont pas facilement acceptés et je n’ai que des refus. Mon souhait est qu’il reste dans l’école où il est car il a fait d’énormes progrès : il a travaillé dur pour y rester, a même créé des liens d’amitié avec ses camarades d’école. 

"L'enfant aux 8000 cartes"

Pour ne pas baisser les bras, j’ai eu l’idée comme je l’avais déjà fait pour des cartes d’anniversaire (souvenez-vous : l’enfant aux 8000 cartes) de créer un événement Facebook " Corentin à l’école" pour que les gens qui suivent Corentin envoient des cartes à la commune pour montrer leur soutien et essayer d’obtenir l’aide dont nous avons tant besoin. 

Je n’ai plus beaucoup d espoir c’est un peu comme une bouteille a la mer que je jette ne sachant plus que faire...